DES ORIGINES DU CINÉMA

Catalogue Vente Nice

Un véritable tour du monde en affiches sera proposé aux amateurs durant ces trois jours de ventes niçoises. On voyagera donc aux quatre coins de la planète mais l’on remontera également dans le temps, notamment aux origines du septième art avec cette affiche publicitaire par Brispot, en 1896, annonçant les premières grandes séances publiques de cinématographe des frères Lumière. C’est le 28 décembre 1895 qu’elles débutèrent, au salon indien du Grand Café à Paris, boulevard des Capucines. Le succès fut retentissant. Des milliers de spectateurs vinrent à chaque projection, et la police fut appelée afin de faire régner l’ordre. Les Lumière, le père, Antoine (1840-1911), et ses deux fils, Auguste (1862-1954) et Louis (1864-1948), sont considérés comme les inventeurs du cinéma. Peintre et photographe, Antoine, un ami de Nadar, réussit à percer dans la ville de Lyon. Avec son sens des affaires, il comprend rapidement que la photographie va bientôt être à la portée de tous. Il se met alors à vendre des plaques vierges. Ses deux fils, ingénieurs, s’associent bientôt à lui. Le cadet, Louis, mettra au point les plaques photographiques noir et blanc sèches, qui feront la richesse de la famille. Mais l’on voit les choses en grand chez les Lumière ! Antoine découvre à Paris, en 1894, le Kinétoscope d’Edison, mais aussi le théâtre optique d’Émile Reynaud. Il charge alors ses fils de trouver un autre procédé, plus performant, afin de projeter des images animées préalablement enregistrées. À la fin de la même année naît le Kinétographe Lumière. Le trio achète bientôt le nom de «Cinématographe» et se lance auprès des professionnels de la photographie, tout d’abord à la Ciotat, avant de passer au grand public à Paris. Une autre famille française liée aux origines du cinéma sera évoquée, au travers d’une affiche annonçant fièrement que les frères Pathé se lancent «À la conquête du monde» avec leurs tout nouveaux appareils, suivis de leur mascotte, un coq (800/1 600 €). Les débuts de leur société se situent en 1894, lorsque Charles Pathé s’intéresse lui aussi à l’invention d’Edison. Les frères, quatre à l’origine, avant de se réduire à Charles et Émile, s’unissent en 1896 pour créer une société de vente de produits phonographiques, de films et d’appareils de prises de vues qui, dès 1907, prend une dimension internationale. Une affaire qui marche toujours !
Du mercredi 31 janvier au vendredi 2 février, Nice.
Millon Riviera OVV. M. Lozada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.